Participants (par ordre alphabétique)

Olga Lucía BOSS-PRIETO

Olga Lucia Boss-Prieto est psychologue d’origine Colombienne. Elle a fait ses études en Colombie et a obtenu un Master aux États-Unis où elle a également travaillé en qualité de thérapeute de famille durant quelques années. En 2003, elle s’est établie en Suisse et a poursuivi son expérience professionnelle dans ce pays en exerçant dans le domaine de la clinique multiculturelle, avec des patients migrants et des interprètes.

Actuellement, Madame Boss-Prieto réalise une thèse de doctorat en Psychologie à l’Université de Lausanne sur l’alliance thérapeutique dans les consultations psychologiques et médicales avec et sans interprète, notamment des patients hispano-américains. Dans le même temps, elle travaille comme assistante à l’Institut de Psychologie où elle assiste à l’enseignement du cours d’Introduction à la Psychopathologie et anime des travaux pratiques liés au cours d’Entretien Psychologique.

 

Jean-Louis DUCHET

Jean-Louis Duchet est professeur de linguistique anglaise à l'Université de Poitiers et expert traducteur-interprète en anglais et albanais près la Cour d'Appel de Poitiers depuis 1979. Il est également co-fondateur et co-directeur du Master Juriste-Linguiste de cette université depuis 2001. Parmi ces orientations de recherche, figure le travail sur corpus de langues de spécialité et de traduction juridique. 

 

Publications récentes:

« Dictionnaires et contextualisation pour la traduction juridique (français-anglais-espagnol) », in Lexis, Université de Vérone 2011. En collaboration avec M-H. Lay et M. Torrellas Castillo.

« Corpus massifs et corpus bilingues alignés : leur impact sur la recherche linguistique », in Bulletin de la Société Linguistique de Paris. Louvain : Peeters, tome CIII, 2008, p. 129-150. En collaboration avec M. Torrellas Castillo et O. Kraif.

« Étude de l'affixation dérivationnelle par traitement automatique du lexique juridique canadien », in Asp, La Revue du GERAS, n°43-44, 2004. En collaboration avec Olivier Chaulet.


 

Isabelle FIERRO-MÜLHEMANN

Responsable de l’Interprétariat communautaire (Appartenances-Vaud).
Psychologue de formation, elle est responsable du secteur Interprétariat communautaire de l’association Appartenances Vaud, depuis 2004. Depuis 2008, elle est membre de la commission Assurance Qualité de l’association suisse pour l’interprétariat communautaire et la médiation interculturelle INTERPRET. Auparavant, elle a travaillé comme formatrice et responsable de formation dans une Haute école de santé. Dans ce cadre, elle a participé à la reconnaissance et à l’élaboration de formations dans le domaine de la promotion de santé et de l’approche communautaire, dont celle d’interprète communautaire à Appartenances, et celle d’animateur-trice de santé en surdité, créée par l’association Les Mains pour le Dire.

 

 


François FLEURY

Formateur et superviseur d’interprètes communautaires (Appartenances-Vaud)

François Fleury est né à Neuchâtel/ Suisse en 1947. Diplômé de la faculté de psychologie et médecine de Grenoble, il est cofondateur de l'association Appartenances à Lausanne et y travaille en tant qu’ethnothérapeute et comme superviseur depuis sa fondation il y a 19 ans.

Il y anime des formations sur la question de la santé mentale des migrants, de l’interprétariat et de l’ethnomédecine. A ce titre il travaille aussi comme chargé de cours et superviseur dans diverses institutions liées à la santé mentale, comme celles des Hautes Ecoles sociales et des facultés Universitaires à Lausanne, Milan et Vérone. Il a beaucoup voyagé et s’intéresse aux cultures du monde indien, turc, du Maghreb et du Sénégal.

 

 


 

Laura GAUTHIER

Laura Gauthier Blasi est professeure de « langue et culture française » à l’Université d’Alcala (Madrid) et de traduction dans le master Communication interculturelle, Traduction et Interprétation dans les Services publics. Après avoir réalisé un master en Lettres et Art à l’Université de Toulouse le Mirail et un master en Traduction et Interprétation dans les Services Publics à l’Université d’Alcala, elle prépare actuellement sa thèse de doctorat. Elle a participé à des congrés et publié des articles en traduction et sociologie de la traduction.

 

 


Zorica GLAUSER

Interprète communautaire avec Brevet fédéral (Appartenances-Vaud).
Originaire de Croatie, avec une formation de professeur d’histoire de l’art et d’arts plastiques, elle a travaillé comme guide touristique en Croatie.
Pendant les années de guerre, elle a travaillé comme interprète-traductrice pour le CICR, l’ONU et l’OTAN. Installée en Suisse depuis 14 ans, elle travaille comme interprète communautaire à Appartenances depuis dix ans. Elle intervient en particulier dans le cadre de la Consultation psychothérapeutique pour migrants d’Appartenances.

 

 


 

Isabelle HEMLIN

Après avoir obtenu une maîtrise en éducation de l’Université de Montréal, Isabelle Hemlin consacre sa vie professionnelle à l’amélioration de la communication avec les nouveaux arrivants. Depuis maintenant une vingtaine d’années, madame Hemlin œuvre dans le réseau montréalais à l’adaptation de l’organisation et de l’offre de services de santé et des services sociaux à la diversité culturelle. À ce titre, elle participe à divers comités ministériels ou universitaires développant la formation interculturelle destinée aux intervenants et aux gestionnaires, l’interprétation en milieu social. Enfin, elle coordonne depuis 18 ans la Banque interrégionale d’interprètes, service qu’elle a mis sur pied. Aujourd’hui, une centaine d’interprètes rendent près de 45 000 heures d’interprétation par an dans une soixantaine de langues, et ce à quelque 400 établissements publics et parapublics du Grand Montréal. Madame Hemlin s'associe à de nombreuses activités de recherche sur des questions de multiethnicité, d’interprétariat ou de communication. Elle collabore plus particulièrement avec le Centre de recherche et de formation du Centre de santé et de services sociaux de la Montagne et avec la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal. En 2010, l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes du Québec lui remet le prix Mérite OTTIAQ 2010 pour souligner ses réalisations hors du commun dans le domaine de l’interprétation en milieu social.   

 

 

 

Juan JIMÉNEZ-SALCEDO

Juan Jiménez-Salcedo est enseignant-chercheur au département de Traduction de l'Université Pablo de Olavide. Il est docteur des universités de Tours (France) et du Pays basque (Espagne). Il a été également chercheur post-doctoral au Centre d'études ethniques de l'Université de Montréal et boursier du Conseil international d'études canadiennes. Ses recherches récentes portent sur l'interprétation dans le domaine judiciaire, notamment dans les contextes canadien et québécois, sur les méthodes d'enseignement et de documentation en traduction juridique français-espagnol et sur les politiques linguistiques au Québec et en Catalogne. 

 

Publications récentes:

J. Jiménez-Salcedo, Traducción-interpretación en los servicios públicos en Quebec. ¿Un modelo para Andalucía?, Séville, Centro de Estudios Andaluces, 2010.

J. Jiménez-Salcedo, "Bijuridismo, bilingüismo y terminología jurídica en francés: el caso canadiense", Anales de Filología Francesa, 18, 2010, 301-316.

J. Jiménez-Salcedo, "Quelques pistes méthodologiques en démolinguistique: la langue catalane et son Enquète d'usages linguistiques", Cahiers québécois de démographie, 40-1, 2011, p. 13-38. 

 

 

 

Yvan LEANZA

Yvan Leanza est psychologue, membre de l’Ordre des Psychologues du Québec, et docteur en sciences de l’éducation (Université de Genève, 2003). Après plusieurs mouvements migratoires entre la Suisse et le Canada, il est actuellement professeur agrégé à l’École de psychologie de l’Université Laval où il enseigne la psychologie interculturelle et l’intervention interculturelle clinique et communautaire. Il co-dirige, avec Margurite Lavallée, le laboratoire "Psychologie et Cultures": http://www.labo-psychologie-cultures.ca/

Ses intérêts de recherche portent sur l’activité des professionnels de la santé en contexte pluriculturel : le rapport à l’Autre tel qu’il est mis en scène dans le quotidien de la pratique face aux usagers « différents » et le travail avec un interprète, un collaborateur souvent oublié ou considéré comme transparent; ainsi que l’étude du sommeil dans une perspective interculturelle comparative (pour l’instant une comparaison Argentine – Canada et Brésil – Canada). Ancien assistant et maître-assistant des professeurs Pierre Dasen, Christiane Perregaux, Micheline Rey et Christina Alleman-Ghionda de l’Université de Genève, il a également été « postdoctoral fellow » (2004-2005) à l’Université McGill dans deux départements de la faculté de médecine : la Social and Transcultural Psychiatry division (prof. L. Kirmayer) et le Family Medicine departement (prof. E. Rosenberg).

Publications récentes:

Leanza, Y., Boivin, I. & Rosenberg, E. (2010). Interruptions and resistance: a comparison of medical consultations with trained and family interpreters. Social Science and Medicine, 70(12), 1888-1895. Leanza, Y. (2008). Community interpreter’s power. The hazard of a disturbing attribute. Curare, 31(2+3), 211-220.

Leanza, Y. (2006). Le médiateur interprète communautaire : polyvalence et ambiguïté. L’autre. Cliniques, cultures et sociétés, 7(1), 109-124.

Leanza, Y. (2005) Roles of community interpreters in pediatrics as seen by interpreters, physicians and researchers. Interpreting [Numéro spécial], 7(2), 167-192.

 

 

 

Gordana PAPE

Interprète communautaire avec Brevet fédéral (Appartenances-Vaud).

Originaire de Croatie. Après ses études comme Spécialiste en technologie agroalimentaire, elle s'est installée en Suisse où très vite elle a commencé à se former et à travailler comme interprète communautaire, tout d'abord dans le domaine juridique, puis depuis plus de 10 ans au sein de l'association Appartenances d’Yverdon-les-Bains, où elle assume également un poste de coordinatrice des interprètes. Ses interventions sont ciblées dans le domaine psychothérapeutique. En outre, elle co-anime régulièrement des séances de sensibilisation et de formation des professionnel-les aux questions de migration, d’interculturalité et d’interprétariat communautaire.

 

 

 

Adriana PARRA

Originaire de l'Argentine, Adriana Parra est arrivée à Montréal, il y a plusieurs années. En 1986, elle est allée s'établir en République Dominicaine, où elle a vécu quatre ans et a travaillé comme interprète pour des investisseurs francophones et anglophones; parfois, la traduction s'accompagnait de références culturelles pour que des situations qui pouvaient paraître invraisemblables deviennent plus compréhensibles aux yeux des étrangers. À son retour à Montréal, elle a commencé à travailler pour la Commission de l'immigration et du statut de refugié (CISR) et, deux ans plus tard, pour la Banque interrégionale d'interprètes qui fait partie de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, organismes pour lesquels elle travaille encore aujourd'hui. En même temps, elle a entrepris des études en traduction à l'Université de Montréal. Après avoir fini son baccalauréat, elle a obtenu un DESS (Diplôme en études supérieures spécialisées) en interprétation. Actuellement, elle est inscrite en maîtrise de traduction - option recherche.

 

 

 

Murielle RONDEAU-LUTZ

Murielle Rondeau-Lutz est praticien hospitalier en Médecine interne au Centre hospitalier universitaire de Strasbourg. Son parcours l’a sensibilisée à l’ouverture aux autres cultures. Elle enseigne à la faculté de médecine de Strasbourg depuis 1996 et est à l’origine de la création d’un module optionnel destiné aux étudiants de 2ème cycle sur le thème Santé et Migrations. Elle a également exercé à l’unité de soins du centre de rétention administrative local et s’est investie dans le domaine de la toxicomanie et de la précarité. Depuis 2003, elle est administrateur de l’association Migrations Santé Alsace dont elle est présidente depuis 2009. Elle est également chercheur associé au sein de l’IRIST dans l’équipe du Laboratoire de sciences humaines « Ethique et Pratiques médicales ».

Les textes qu’elle a rédigés dans le domaine de la santé et des migrants sont accessibles sur le site de l’association Migrations Santé Alsace (http://migrationssante.org/index.php).

 

 


 

Jeannine ROY

Jeannine Roy débute sa carrière comme technologue diplômé en électroencéphalographie et elle y consacre une vingtaine d’années au sein d’un laboratoire de neurophysiologie pédiatrique. Passionnée par les sciences, elle s’intéresse également aux langues et obtient un baccalauréat ès arts, ainsi qu’un certificat de traduction (français-anglais), du Collège universitaire de Saint-Boniface.

Son parcours professionnel fait en sorte qu’en 1994 elle assume le rôle de coordonnatrice des services en français à l’Hôpital pour enfants de Winnipeg, et en 2000, elle devient responsable des services en français à l’Office régional de la santé de Winnipeg.

Depuis 2006, madame Roy est directrice du service d’Accès linguistique, également au sein de l’Office régional de la santé de Winnipeg. Elle y est responsable du développement, de la mise en œuvre et de la gestion des services d’interprétation mis à la disposition des établissements de santé, des services sociaux, des écoles, et des services de justice.

Récemment, Agrément Canada a accordé la mention de pratiques exemplaires au programme d’Accès linguistique. Distinctions d’excellence peu répandues, les pratiques exemplaires sont des modèles de leadership, d’innovation et de qualité dans la prestation de services de soins de santé. 

 

 

 

Haytham SAFAR

Haytham Safar est directeur du Centre d’Etudes et de Recherches Multimédia. Professeur à l’Université de Mons depuis 1978-1979 (Faculté de Traduction et d’Interprétation et Institut des Sciences du langage), il est docteur de l’Université de Mons (1981) et interprète juré depuis 1975. Il dirige quatre Masters complémentaires dont celui de Traduction-interprétation et celui de Négociation mutilingue. Il enseigne les disciplines de traduction et médias, d’interprétation, d’audiodescription et de traductique, et mène avec son équipe, et en synergie avec le secteur privé, des recherches sur l’interaction des NTIC avec la traduction et l’interprétation et cette dernière discipline pratiquée en milieu social. Directeur de recherche et de plusieurs thèses de doctorat, dont une en cours de préparation sur la Traduction et l’interprétation en milieu social.

Il est Président du Conseil d’administration de STRADEMED (Stratégie de l’U.E. pour le Développement dans la région euro-méditerranéenne), réseau reconnu par la Commission européenne. Membre fondateur de l’Observatoire des Relations euro-méditerranéennes OREM (Université de Mons), il est également titulaire des cours de Relations internationales et euro-méditerranéennes à l’UMons, Il est consultant en ingénierie de la formation et en transfert de savoir auprès du Bureau international du Travail BIT et auteur ou co-auteur (hors articles) de : .

« La Station de travail du traducteur au XXIè Siècle » avec A. Clas, éditions de l’Université de Montréal, 1992;

« La traduction audio-visuelle et le multimédia » co-auteur N. Hamaoui, éditions PUM (421p), Mons, 2000.

 

 

 

 

Nayiri TAVLIAN

Nayiri Tavlian est interprète en milieu social depuis 1989, et elle fait partie de la Banque Interrégionale des Interprètes du Centre de Santé et des Services Sociaux de Montréal (CSSSM) depuis 1993. Son expérience dans ce domaine lui a permis de développer une sensibilité toute particulière à l’importance de l’accueil et particulièrement au rôle de l’interprétation dans le processus d’adaptation et d’intégration des immigrants à leur pays d’adoption. Comme interprète, elle a été une observatrice privilégiée des différents types d’intervention utilisés par les intervenants du milieu social et médical auprès de la clientèle immigrante. Cela lui a permis d’adapter sa pratique afin de soutenir les différentes parties impliquées, dans leur effort de se comprendre.

Détentrice d’un baccalauréat ès arts de l’Université Mc Gill, elle a continué ses études en maîtrise en gestion. Elle est actuellement chargée de cours à l’Université de Montréal où elle enseigne deux cours « Interprétation en milieu social » et « Communication interculturelle ».

 

Publications récentes:

Tavlian Nayiri (2009) L’Interprète en milieu social : Un métier en émergence - Revue Circuit, de L’OTTIAQ (Ordre des traducteurs et traductrices et interprètes au Québec

Tavlian Nayiri, (2006) Créer des espaces non hiérarchiques pour vivre ensemble - Revue Vivre ensemble

Legendre Ghislaine, Tavlian Nayiri, (2005), Le fil d’Ariane de la souffrance - Revue de psychologie canadienne

Parazelli Michel, Colombo Annamaria, Tavlian Nayiri (2005) « Intervention en milieu ouvert» dans Interventions participatives et travail social J-M Prades

 

 

 

Manuel TORRELLAS CASTILLO

Manuel Torrellas Castillo est Maître de conférences en espagnol de spécialité à l’Université François-Rabelais de Tours. Il est également licenciado en Derecho de l'Universidad de Granada et a été expert traducteur-interprète près la Cour d'Appel de Poitiers de 2006 à 2010. Parmi ces orientations de recherche, figure le travail sur les corpus massifs alignés de textes juridiques et la traduction assistée par ordinateur.

 

Publications récentes:

« Dictionnaires et contextualisation pour la traduction juridique (français-anglais-espagnol) », in Lexis, Université de Vérone 2011. En collaboration avec M-H. Lay et J-L. Duchet.

« Corpus bilingues massifs et mémoires de traduction : la version espagnole des textes juridiques de l’UE », in Revue Française de Linguistique Appliquée. Juin 2009.

« Corpus massifs et corpus bilingues alignés : leur impact sur la recherche linguistique », in Bulletin de la Société Linguistique de Paris. Louvain : Peeters, tome CIII, 2008, p. 129-150. En collaboration avec J.-L. Duchet et O. Kraif.


Carmen VALERO GARCÉS

Carmen Valero Garcés est professeure d’université spécialisée dans le domaine de la Traduction et Interprétation à l’Université d’Alcala ( Madrid). Docteur en Philologie anglaise, elle a aussi un Master en Migration et Relations intercommunautaires.

Elle dirige le Programme de Formation en Traduction et Interprétation dans les Services publics qui s’occupe, entre autres, du Master en Communication interculturelle, Traduction et Interprétation dans les Services publics intégré dans le Réseau des Masters Européens en Traduction (EU DGT - EMT Network).
Elle est aussi coordinatrice du Laboratoire de recherche FITISPos® (www.fitispos.com.es <
http://www.fitispos.com.es/> ) et membre fondatrice du groupe COMUNICA, un réseau interuniversitaire consacré à la recherche en TISP sur l’ensemble du territoire national (red-comunica.blogspot.com/). Elle organise, depuis 1996, des Rencontres internationnales de Traduction qui ont été consacrées, lors des quatre dernières éditions, à la Traduction et Interprétation dans les Services publics. Entre 1994 et 2002, elle a donné des cours de traduction à l’Université du Minnesota (USA) et a colaboré avec les responsables des Programmes de Traduction et Interprétation de cette université dans plusieurs projets. Elle a publié et édité plusieurs livres et articles en traduction, linguistique et études culturelles (www2.uah.es/traduccion).

 

 

 

José YUSTE FRÍAS

José Yuste Frías est Professeur Titulaire du Département de Linguistique et Traduction à la Faculté de Philologie et Traduction de l'Université de Vigo où il est le Chercheur Principal du Groupe de Recherche Traduction & Paratraduction (T&P). Il est le créateur et le directeur de trois formats Web-TV de divulgation scientifique en ligne consacrés à la traduction: Zig-Zag, EXIT et Píldoras T&P. Il a commencé à forger le terme de paratraduction pour l'étude des éléments paratextuels en traduction dans une première publication intitulée Descontrucción, traducción y paratraducción en la era digital (2005). Il vient de présenter récemment le concept dans une publication internationale intitulée Au seuil de la traduction : la paratraduction (2010). Spécialiste du symbole et des images en traduction, les publications scientifiques de José Yuste Frías sont surtout centrées sur la traduction des BD, des livres pour enfants et de la publicité: Contenus de la traduction: signe et symbole (1998); La pareja  texto/imagen en la traducción de libros infantiles (2006); Pensar en traducir la imagen publicidad: el sentido de la mirada (2008); Traduire l'image dans les albums d'Astérix. À la recherche du pouce perdu en Hispanie (2011). Enseignant chercheur, il maintient son propre blog de recherche T&P, Blog de Yuste. On y sème à tout vent, où il a écrit un bon nombre d'articles et de notes de recherche qui ouvrent de nouvelles perspectives dans la théorie, la didactique et la profession de la Traduction et l'Interprétation en Milieu Social (TIMS) : la série de son blog intitulée «Desvelando miradas» est consacrée au symbole du voile islamique dans la TIMS. Traducteur professionnel français-espagnol-français, José Yuste Frías est aussi l'auteur de plusieurs traductions publiées, entre autres: Al calor del hogar aragonés (2000); En mi casa (2002); En mi bosque (2002); La Cathédrale de Burgos. Patrimoine de l'humanité (2004); Les Cathédrales de Salamanque (2007); Fumée (2009).